La procession de printemps des Ljelje / Kraljice (ou reines) de Gorjani

La procession de printemps des Ljelje / Kraljice (ou reines) de Gorjani

Le village de Gorjani, situé à proximité de Đakovo, constitue le centre du monde en ce qui concerne une tradition vraiment particulière, autrefois pratiquée dans toute la Slavonie, la Baranja et la Syrmie. Fiers et persévérants, seuls les habitants de Gorjani sont parvenus à préserver la tradition de la procession de printemps de la reine, lorsque les jeunes filles ou « ljelje », lors de la fête chrétienne de la Pentecôte, se promènent à travers le village avec des sabres. En effet, les armes constituent un élément incontournable de la scénographie étant donné qu’il s’agit d’un élément des danses rituelles dansées par les jeunes filles, le plus souvent accompagnées de joueurs de cornemuses, de tambouras ou des chanteurs de « bećarac ». Les costumes colorés, les robes de soie, les bandeaux et foulards des jeunes filles décorés de ducats contribuent à l’atmosphère joyeuse riche en chants et chansons, chaque détail étant soigneusement préparé, afin de s’assurer que les jeunes filles seront resplendissantes.

 

Dans le cadre de cette scénographie, une partie des filles doit porter des couronnes blanches, c’est pourquoi les habitants leur ont données le nom de « reines », alors que les autres sont habillées comme des hommes portant des chapeaux décorés de fleurs de sorte que les habitants les ont baptisées les « rois ». Selon la légende de Gorjani, les femmes se déguisaient en hommes portant des armes durant les invasions turques, pour faire croire aux soldats turcs effrayés qu’il s’agissait d’esprits.

 

Selon l’ethnographie, il s’agit cependant d’une ancienne coutume populaire proto-slave, de sorte que la division entre hommes et femmes renvoie à l’origine nuptial du rituel et du rite des jeunes filles prêtes au mariage. Peu importe, la chanson et la ronde formée par les jeunes filles dans les cours ne sont refusés par personne, la danse avec les sabres constitue l’élément central de la procession à laquelle participent également les reines, en commentant les pas de danse des rois et récitant des couplets. La coutume selon laquelle l’hôte faisait des offrandes aux jeunes filles notamment sous la forme de nourritures, de boissons, notamment d’eau-de-vie traditionnelle, est choyée avec passion. La joyeuse compagnie composée de reines mais également de musiciens incontournables, continue son défilé de printemps dans les autres villages de la région de Đakovo, pour circuler ensuite dans des calèches colorées tirées par des chevaux.

 

À l’instar de nombreuses coutumes populaires, les ambassadeurs de ce patrimoine immatériel préservent fièrement cette tradition ; cependant, il semblerait que ces reines armées de sabres représentent quelque chose de particulier, la légende sur les jeunes filles de Gorjani étant connue à travers le monde. Est-ce grâce aux sabres, nous ne le saurons jamais :)