Paradižot

Paradižot

Le paradižet ou paradižot est un dessert dalmate plus riche que la rožata, étant donné qu’il est préparé à base d’ingrédients qu’il était parfois difficile de se procurer. Le paradižot se compose de plusieurs et délicieuses couches et est consommé froid, et si bien qu’il est possible en une seule bouchée de gouter à toutes les saveurs de cette pâtisserie rafraichissante.

 

La première couche du paradižot se compose de biscuits durs qui sont disposés au fond du plat dans lequel il est préparé. Afin de les faire ramollir, les biscuits disposés en rangs sont arrosés d’eau-de-vie à base de cerise de maraska, de marasquin ou de prošek, un vin de dessert aromatique très apprécié. Il est aussi possible d’ajouter à volonté des raisins sur la couche de biscuits pour composer une surprise sucrée. La couche suivante du paradižot se compose d’œufs en neige, leur préparation nécessitant de séparer les blancs des jaunes et de préparer une neige bien compact à partir des blancs et d’une cuillère de sucre. Les boules ainsi formées à partir de la neige étaient ensuite posées sur du lait réchauffé à l’aide d’une grande cuillère afin de les faire cuire brièvement. Elles étaient ensuite disposées sur les biscuits ainsi imbibés.

 

Les jaunes ainsi séparés étaient mélangés dans un récipient distinct avec du sucre, de la farine et de la peau de citron râpée, une petit quantité de lait froid étant ensuite ajoutée. L’étape suivante consistait à ajouter du lait chaud dans lequel on faisait cuire les œufs en neige, afin de créer une crème à base de jaune d’œuf. La crème ainsi formée était ensuite cuite sur le feu brièvement afin que tous les ingrédients se fondent bien ensemble. Pour terminer, il était nécessaire d’ajouter un peu de maraskino et de laisser la crème refroidir avant de la déverser sur les œufs en neige et les biscuits imbibés. La dernière couche de paradižot se compose de chocolat à cuisiner râpé saupoudré sur la crème et les blancs en neige. Le paradižot est ensuite mis au réfrigérateur afin de refroidir entièrement.

 

Le paradižot est encore aujourd’hui préparé le long de la côte adriatique, et ressemble aux îles flottantes préparées pratiquement de la même façon en Croatie continentale. La différence qui permet de les distinguer concerne la quantité d’ingrédients qui sont en plus grand nombre dans le paradižot, étant donné qu’il n’y a pas de base de biscuit, de maraskino fait maison ou de chocolat dans les îles flottantes. Les deux recettes se composent cependant d’œufs en neige dans une crème succulente à base de jaune d’œuf et constituent un dessert apprécié par toutes les générations.